Ecole inclusive - Les enseignants

Certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de l’éducation inclusive et formation professionnelle spécialisée

La loi sur le handicap de 2005 prévoit la scolarisation de tous les élèves en milieu ordinaire. C’est le principe de l’école inclusive. Ainsi, tout enseignant peut avoir à intégrer à sa classe des élèves à besoins spécifiques .

L’enseignant spécialisé exerce auprès d’élèves en situation de handicap, qui ont une maladie ou des difficultés scolaires graves, en recherchant pour chacun d’eux les conditions optimales d’accès aux apprentissages scolaires et sociaux.

L’enseignant spécialisé exerce :

dans le contexte professionnel spécifique d’un dispositif d’éducation inclusive,
une fonction d’expert de l’analyse des besoins éducatifs particuliers et des réponses à construire,
une fonction de personne ressource pour l’éducation inclusive dans des situations diverses.
L’enseignant spécialisé est le plus souvent titulaire d’une certification, CAPSAIS, CAPASH, 2CA-SH ou maintenant CAPPEI.

Les réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased)
La difficulté, inhérente au processus même d’apprentissage, est prise en compte par chaque enseignant dans son action quotidienne en classe. Toutefois, l’aide apportée par l’enseignant, avec l’appui de l’équipe pédagogique du cycle peut ne pas suffire pour certains élèves. A l’école primaire des enseignants spécifiquement formés peuvent accompagner les élèves rencontrant des difficultés persistantes qui perturbent leurs apprentissages scolaires. Les enseignants spécialisés occupent pour cela une place fondamentale qui n’est substituable à aucune autre. Leur travail spécifique, complémentaire de celui des enseignants des classes, permet une meilleure réponse en équipe aux difficultés d’apprentissage et d’adaptation aux exigences scolaires qu’éprouvent certains élèves. Les aides spécialisées peuvent intervenir à tout moment de la scolarité à l’école primaire, en appui et en accompagnement de l’action des enseignants des classes. Elles ont pour objectif de prévenir et remédier aux difficultés scolaires persistantes qui résistent aux aides apportées par les enseignants des classes. Ces enseignants ont suivi une formation, la CAPSAI, CAPA-SH ou CAPPEI,
Les enseignants en dispositifs
Les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) permettent l’accueil dans une école, collège, un lycée général et technologique, ou un lycée professionnel d’un petit groupe d’élèves présentant un handicap. Les ULIS accueillent des élèves dont le handicap ne permet pas d’envisager une scolarisation individuelle continue dans une classe ordinaire mais qui peuvent bénéficier, dans le cadre d’un établissement scolaire, d’une scolarisation adaptée. Chaque élève est scolarisé, selon ses possibilités, dans une classe de l’établissement où il peut effectuer des apprentissages à un rythme proche de celui des autres élèves. Les ULIS sont un dispositif permettant la mise en œuvre des projets personnalisés de scolarisation (PPS). C’est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui propose l’orientation en ULIS dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation (PPS) de l’élève. Ces enseignants ont suivi une formation, la CAPSAI, CAPA-SH ou CAPPEI,

Les référents Education Inclusive au 2nd Degré

Au second degré, l’accueil des élèves à BEP concerne un grand nombre d’élèves, mais implique également tous les enseignants de l’établissement. L’éducation Inclusive repose sur le respect et la reconnaissance de la valeur de chaque personne, suppose une réflexion collective sur la difficulté d’apprentissage, sur l’inclusion scolaire et s’appuie sur des pratiques pédagogiques et éducatives multiples.

Sa mise en oeuvre implique de changer de regard, de travailler en équipe et d’oser une réponse adaptée.

Dans chaque établissement un enseignant référent est impliqué dans cette démarche et participe à un groupe de réflexion qui élabore et propose des outils pour mieux accueillir ces jeunes.

Copyright © 2021 DDEC95