Préparer le concours de
professeur des écoles

Être maître des écoles et des établissements d’enseignement privés sous contrat :

Les maîtres des écoles et établissements d’enseignement privés sous contrat passent des concours et exercent des fonctions d’enseignement comparables à ceux de leurs homologues de l’enseignement public, dans un cadre réglementaire spécifique prévu par le code de l’éducation pour leur recrutement et leur formation.

Les maîtres exerçant dans des établissements privés ayant conclu un contrat d’association avec l’État sont appelés maîtres contractuels.

La mission des maîtres des établissements d’enseignement privés sous contrat en école primaire :

En école maternelle ou en école élémentaire, les maîtres des établissements privés sous contrat dispensent un enseignement polyvalent à des enfants de 2 à 11 ans.

Stages et formations

Une fois reçu au concours

Pour enseigner dans un établissement d’enseignement privé sous contrat, le candidat doit impérativement obtenir l’accord d’un chef d’établissement de l’académie d’inscription au concours.

Les admis aux concours sont inscrits par un jury sur une liste d’aptitude valide jusqu’au 1er octobre suivant la date de proclamation des résultats.

Les recteurs procèdent au recrutement des lauréats inscrits sur cette liste qui justifient de l’accord d’un chef d’établissement. L’obtention de cet accord garantit au lauréat du concours sa nomination sur un emploi de stagiaire en contrat provisoire puis, après validation de son stage, sa nomination par l’autorité académique sur un emploi vacant en contrat définitif.

Pour obtenir un accord de chef d’établissement, le candidat doit prendre contact, dès l’inscription en M1 et au plus tard au moment de l’inscription au concours, avec les représentants de l’enseignement privé sous contrat de son académie (chefs d’établissements d’enseignement privés ou réseaux d’établissements).

Le lauréat de concours non nommé sur un emploi de stagiaire après la limite de validité de la liste d’aptitude et qui ne bénéficie pas d’un report de nomination perd le bénéfice du concours.

La formation et la validation

Une fois reçu au concours

Pour enseigner dans un établissement d’enseignement privé sous contrat, le candidat doit impérativement obtenir l’accord d’un chef d’établissement de l’académie d’inscription au concours.

Les admis aux concours sont inscrits par un jury sur une liste d’aptitude valide jusqu’au 1er octobre suivant la date de proclamation des résultats.

Les recteurs procèdent au recrutement des lauréats inscrits sur cette liste qui justifient de l’accord d’un chef d’établissement. L’obtention de cet accord garantit au lauréat du concours sa nomination sur un emploi de stagiaire en contrat provisoire puis, après validation de son stage, sa nomination par l’autorité académique sur un emploi vacant en contrat définitif.

Pour obtenir un accord de chef d’établissement, le candidat doit prendre contact, dès l’inscription en M1 et au plus tard au moment de l’inscription au concours, avec les représentants de l’enseignement privé sous contrat de son académie (chefs d’établissements d’enseignement privés ou réseaux d’établissements).

Le lauréat de concours non nommé sur un emploi de stagiaire après la limite de validité de la liste d’aptitude et qui ne bénéficie pas d’un report de nomination perd le bénéfice du concours.

L’ISFEC ILE DE FRANCE assure dans le cadre du master « Métiers de l’enseignement et de l’éducation » la préparation aux épreuves de ce concours.

Accéder au site de l’IFSEC

Copyright © 2020 DDEC95