PRÉPARER LE CONCOURS DE PROFESSEUR DES ECOLES

Être maître des écoles et des établissements d'enseignement privés sous contrat :

Les maîtres des écoles et établissements d'enseignement privés sous contrat passent des concours et exercent des fonctions d'enseignement comparables à ceux de leurs homologues de l'enseignement public, dans un cadre réglementaire spécifique prévu par le code de l'éducation pour leur recrutement et leur formation.

Les maîtres exerçant dans des établissements privés ayant conclu un contrat d'association avec l'État sont appelés maîtres contractuels.

La mission des maîtres des établissements d'enseignement privés sous contrat en école primaire :

En école maternelle ou en école élémentaire, les maîtres des établissements privés sous contrat dispensent un enseignement polyvalent à des enfants de 2 à 11 ans.

LES CONCOURS EXISTANTS

Devenir maître des établissements privés sous contrat dans le premier degré :
Ces concours sont académiques.

STAGES ET FORMATIONS

Une fois reçu au concours

Pour enseigner dans un établissement d'enseignement privé sous contrat, le candidat doit impérativement obtenir l'accord d'un chef d'établissement de l'académie d'inscription au concours.

Les admis aux concours sont inscrits par un jury sur une liste d'aptitude valide jusqu'au 1er octobre suivant la date de proclamation des résultats.

Les recteurs procèdent au recrutement des lauréats inscrits sur cette liste qui justifient de l'accord d'un chef d'établissement. L'obtention de cet accord garantit au lauréat du concours sa nomination sur un emploi de stagiaire en contrat provisoire puis, après validation de son stage, sa nomination par l'autorité académique sur un emploi vacant en contrat définitif.

Pour obtenir un accord de chef d'établissement, le candidat doit prendre contact, dès l'inscription en M1 et au plus tard au moment de l'inscription au concours, avec les représentants de l'enseignement privé sous contrat de son académie (chefs d'établissements d'enseignement privés ou réseaux d'établissements).

Le lauréat de concours non nommé sur un emploi de stagiaire après la limite de validité de la liste d'aptitude et qui ne bénéficie pas d'un report de nomination perd le bénéfice du concours.

La formation et la validation

Pour accomplir le stage et bénéficier à ce titre d'un contrat ou d'un agrément provisoire

L'année de stage, appelée période probatoire dans l'enseignement privé sous contrat, est consacrée à la mise en situation professionnelle (service d'enseignement) et à la formation en tenant compte du parcours antérieur de l'enseignant.

Les stagiaires assurent un service d'enseignement ou de documentation dans des conditions analogues à celles applicables aux personnels correspondants de l'enseignement public (demi-service ou service à temps complet selon les cas) et bénéficient d'une formation adaptée.

Leur rémunération durant cette période sera identique à celle qui est accordée aux stagiaires de l'enseignement public. Le lauréat issu d'un des concours externes (CRPE dans le 1er degré) doit être inscrit en dernière année d'études en vue de l'obtention d'un master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF) sauf s'il détient un master ou un titre ou diplôme reconnu équivalent par le ministre chargé de l'éducation ou s'il est dispensé d'en détenir. S'il n'est pas en mesure de justifier d'une telle inscription, le candidat gardera le bénéfice du concours jusqu'à la rentrée scolaire suivante. À la rentrée suivante, s'il justifie de cette inscription, il pourra effectuer son stage. Dans le cas contraire, il perdra le bénéfice du concours.


Pour bénéficier d'un contrat ou d'un agrément définitif

À l'issue du stage, les maîtres en contrat ou en agrément provisoire qui justifient des conditions exigées pour la titularisation des stagiaires, lauréats des concours correspondants de l'enseignement public, se voient délivrer sur proposition du jury académique un contrat ou un agrément définitif par l'autorité académique compétente (l'équivalent de la titularisation pour un enseignant de l'enseignement public).

Tous les stagiaires participent au mouvement en vue de leur affectation à la rentrée scolaire qui suit leur année de stage, que celle-ci soit validée, renouvelée, prorogée ou prolongée.

Si un lauréat d'un concours externe (CRPE) est déclaré apte à obtenir un contrat définitif sans détenir un master ou un titre ou diplôme reconnu équivalent, le stage sera prorogé d'un an afin de parfaire la condition de diplôme. Si à l'issue de cette prolongation, il ne justifie toujours pas d'un tel diplôme, il perdra le bénéfice du concours et sera licencié ou replacé dans son échelle de rémunération antérieure s'il était déjà maître contractuel ou agréé.

Où préparer ce concours