Le magistère de l’Eglise

Le Magistère de l’Église (du latin magister, « celui qui enseigne, le maître ») désigne l’autorité en matière de morale et de foi de l’ensemble des évêques et spécialement du pape, sur les fidèles catholiques. (définition de wikipédia)

Vous trouverez ci-après : 

des documents la Congrégation pour l’éducation catholique :

Histoire de la congrégation : Elle est fondée par le pape Sixte V en 1588, sous le nom de « Congrégation pour les universités et les études romaines » pour superviser les études dispensées dans les universités de Rome et les autres universités notables de l’époque comme Bologne, Paris ou Salamanque.

En 1967, Paul VI lui donne le nom de « Sacrée congrégation pour les institutions d’enseignement ». La Constitution apostolique Pastor Bonus de Jean-Paul II en 1988 la rebaptise « Congrégation pour l’éducation catholique, pour les séminaires et les institutions d’enseignement » (Congregatio de Seminariis atque Studiorum Institutis).

Le 25 janvier 2013, avec le motu proprio Ministrorum institutioBenoît XVI transfère la compétence sur les séminaires à la Congrégation pour le clergé et donne à la congrégation son nom actuel.  C’est l’une des neuf congrégations de la Curie romaine2014

Eduquer aujourd’hui et demain

Eduquer au dialogue interculturel dans l’école catholique (2013)

les derniers documents ( encycliques, conclusion de synode) du pape François :

2018 Synode des Jeunes

2018 Gaudete et Exultate (sainteté)

2016 Amoris Laetitia (l’amour dans la famille)

2015 Laudato si (Ecologie)

d’autres documents sur des sujets d’actualité :

bioéthique enjeux de la révision de la loi 2018